Que se déploie la rencontre

Mis en avant

Dans notre quotidien, mettons un peu plus de Conscience, d’attention authentique, quand nous sommes en relation avec les autres.

Photo de Couleur – Pixabay

J’ai relevé quelques mots d’une grande professeure bouddhiste, Joan Halifax :
Accordez-vous avec vous-même et avec l’autre.
Observez d’abord ce qui se passe dans votre esprit et votre corps. Sentez ensuite l’expérience de la personne en compagnie de qui vous êtes, ce que dit cette personne, ce qu’expriment ses émotions et son langage corporel.
Ressentez sans juger. Faites de la place pour permettre à la rencontre de se déployer“.

Expression de force

Mis en avant

Le lâcher-prise est une expression de force, un choix conscient de se libérer de toute rancune, d’incidents passés, de blessures, de toute volonté de contrôle…

Lâcher-prise nous fait redresser la tête et aller de l’avant.

 

Méditation de l’arbre

Mis en avant

A travers cette méditation de l’arbre, Christophe André nous parle des notions de l’utile et de l’inutile.

Je vous recommande la lecture de son livre “3 minutes à méditer” aux Editions l’Iconoclaste. 

Vérifiez que vous êtes bien là, bien présent à vous-même…
Votre corps est ici, certes, mais prenez le temps 
de vérifier que votre esprit y est aussi…

Si vous avez un arbre sous les yeux, c’est parfait…
sinon pensez à un arbre que vous connaissez bien,
que vous aimez bien… ou imaginez n’importe quel arbre.

Contemplez-le tranquillement… voyez comme il ne fait rien,
cet arbre, rien du tout… voyez comme il semble inutile…
En réalité, évidemment, il fait beaucoup de choses : il pousse,
il grandit, il filtre l’air, il rejette de l’oxygène, il donne de l’ombre,
il embellit le paysage, il offre un abri aux oiseaux, aux insectes,
il ralentit les vents violents…

Et vous, à cet instant, vous êtes semblable à l’arbre : en train
de méditer, immobile et apparemment inutile… juste là,
à suivre votre respiration qui va et vient… à prendre le temps
de ressentir tout ce qui se passe dans votre corps…
à écouter le murmure du monde…

Et pourtant, tout comme l’arbre, sans rien faire de visible,
sans effort, sans intention directe, vous permettez
à tout un tas de choses importantes et passionnantes
de survenir : vous apportez un peu de calme à ce monde bruyant
et agité… vous vous faites du bien en donnant du répit
à votre esprit… vous cultivez votre sensibilité
et votre discernement…

Simplement parce que vous avez décidé de rester là, immobile,
attentif à votre souffle… à votre corps… aux bruits du monde…
laissant filer vos pensées… et ne cherchant rien, n’allant
nulle part… acceptant, pour un temps, de ne rien faire d’utile,
du moins en apparence…

 

Retrouvez l’écoute de votre voix intérieure

Mis en avant

Écoutons nos corps respirer, faisons quelques pas conscients par jour, sourions, regardons les nuages l’espace de quelques minutes, saluons un passant, touchons l’écorce d’un arbre. Vous le voyez : rien de trop compliqué et coûteux. Le seul luxe que je vois est du « temps ».

 

Vous n’avez pas ce temps ?

Et si vous réorganisiez vos emplois du temps, en coupant toutes ces activités « fourre-tout » qui se greffent dans vos vies comme des indispensables qu’ils ne sont pas ? Et si vous laissiez des vides où vous allez pouvoir être seuls, respirer, faire rire votre cœur, sentir votre sang, voyager dans votre corps ?

Naturellement, vous allez retrouver votre petite voix, votre meilleure amie que vous aviez oubliée et qui s’est retrouvée emmêlée dans ce tas de « riens ».

Photo Pixabay

Les tensions d’une journée de travail

Mis en avant

La vie professionnelle n’est pas de tout repos, elle apporte son lot de frustrations et de vexations qui, si l’on n’y prend garde, viennent parasiter la vie personnelle.

Apprenez à décrocher.

Si vous achevez votre travail contrarié, demandez-vous la raison de ce mécontentement, notez-la, cherchez des solutions et/ou cherchez à développer votre vision profonde, puis rangez ces notes jusqu’au lendemain.

Cette réflexion vous aidera à faire la part des choses, à désamorcer les émotions négatives, et à éviter les interférences.

Le stress de l’avenir

Mis en avant

Un examen, un entretien d’embauche, un rendez-vous galant… les raisons de stresser sont nombreuses. Il est tout à fait naturel de s’en faire pour l’avenir, mais attention à ce que cela ne vous gâche pas le présent.

Quand vous sentez l’appréhension vous saisir, respirez profondément et concentrez-vous sur l’instant présent : observez ce qui vous entoure, écoutez, sentez et recentrez-vous.

 Photo Pixabay

Vous avez des ailes

Mis en avant

Vous êtes né avec un potentiel.

Vous êtes né pour la bonté et la confiance.

Vous êtes né avec des idéaux et des rêves.

Vous êtes né pour accomplir de grandes choses.

 

Vous êtes né avec des ailes.

Vous n’êtes pas fait pour ramper, alors ne le faites pas.

Vous avez des ailes.

Apprenez à les utiliser et envolez-vous.

Rumi

Pour moi, se servir de ses ailes c’est savoir faire vivre ce qui en nous, nous donne des forces, de l’enthousiasme, ce qui nous rend meilleur et plus serein.

Ce qui va nous permettre de dépasser nos blocages, et nous faire évoluer sur des situations qu’on croyait sans issue.

Petit aparté sur le terme « évoluer » : lorsque j’évolue, je m’ouvre à plus de compréhension, j’allège ma souffrance (ressentie à cause du fait que je reste cramponné à certaines choses, ou certains comportements).

Évoluer emmène vers plus de légèreté, plus de détachement, plus de facilité, plus de maîtrise, plus de dynamisme, et ne doit pas être perçu comme un chemin de galères, d’efforts, de moments où l’on doit parler forcément de ses problématiques personnelles, où l’on doit « étaler » toutes nos anciennes souffrances pour pouvoir avancer. Non. On évolue, on apporte en nous du changement, en appliquant quelques nouvelles habitudes de penser, de faire, de savoir-être, et on s’ouvre, c’est-à-dire qu’on devient réceptif à des émotions et ressentis différents.

Enfin je constate qu’à chaque fois, évoluer nous fait aller plus près de nous-même, être plus soi-même, plus vrai, plus authentique. C’est pour cela que d’une situation difficile, même subie où l’on croit ne rien pouvoir faire, nous pouvons quand même trouver un souffle nouveau, découvrir des moyens que l’on n’imaginait pas.

C’est tout le cheminement proposé lors des « 3 rendez-vous ».

Photo pixabay

Comment favoriser un environnement positif

Mis en avant

Chacun est unique

Nous avons tous une façon différente de nous comporter, de nous motiver, de gérer nos émotions.

Photo de Shell_ghostcage – Pixabay

Nous pouvons nous entraîner à voir chez les autres que ces différences sont des forces, et nous pouvons les prendre en compte, même si à priori, nous n’apprécions pas la personne.

Essayons de découvrir, d’explorer les facettes de chacun, de valoriser ce qui est constructif : de cette façon nous bâtirons, petit à petit, un environnement sain basé sur l’humain, car c’est la seule voie pour s’épanouir.

 

Etre en contact avec sa vraie nature

Mis en avant

“N’oubliez pas de ménager un espace dans votre vie afin de reconnaître

la richesse de votre vraie nature,

un espace pour voir la pureté de votre être et laisser ses qualités innées d’amour,

de compassion et de sagesse naturellement émerger.

Nourrissez ces moments de reconnaissance comme vous le feriez

pour une jeune pousse.

Autoriser cette pousse à grandir et à s’épanouir.”

Mingyour Rimpotché

Photo pixabay