Persévérance

Mis en avant

 

Horizon

Même si parfois notre objectif devient moins clair, notre volonté de l’atteindre moins tenace,

nous pouvons nous concentrer sur l’instant présent pour y mettre toute notre énergie.

Après quelques temps, l’enthousiasme et la vision reviendront alors.

 

Etes-vous verre d’eau ou lac ?

Mis en avant

Un esprit ouvert, vaste, te facilitera la vie.

Une cuillerée de sel dans un verre d’eau rendra l’eau imbuvable,

mais une cuillerée de sel dans un lac se remarquera à peine.

Bouddha

IMG_7145-Wallpapers

L’esprit étroit ressent plus d’hostilités, parce qu’il a exercé son regard sur ce qui ne va pas, et en reçoit tout l’impact négatif.

Cet esprit peut être comparé à une petite pièce (ou ici un verre), et l’on imagine qu’un peu de désordre dans cet endroit restreint se verra tout de suite, et apportera gêne et inconfort.

Quand l’esprit devient une grande et large pièce (ici le lac), le désordre se voit à peine, et ne gêne pas.

 

Le jardin de votre coeur

Mis en avant

Pour une semaine à venir la plus paisible possible… portez votre attention sur vos sentiments et émotions envers les situations et les personnes qui vous entourent.

Et prenez conscience de ce que vous avez déjà semé de bon, d’heureux, de constructif, dans votre jardin intérieur.
Prenez soin de votre énergie de Vie… même au travail…

 Coeur et Jardin

 

Ce qui est bon pour l’autre

Mis en avant

« On ne peut pas changer les gens.

On peut juste leur montrer un chemin puis leur donner envie de l’emprunter. »

  Auteur inconnu

Escalier Alcazar Séville

Qu’est-ce qui est « bon » pour l’autre ? On peut avoir une idée, parfois vague, parfois très précise, mais en fin de compte, on ne le sait pas « vraiment ».

On peut parfois penser comprendre des choses sur la vie ou le comportement de l’autre et se dire qu’il ferait mieux de faire ainsi… mais… l’autre n’entend pas forcément, et décide tout autrement. Pourquoi ? Parce que nous avons nos propres expériences que nous devons vivre pour avancer personnellement, et que sans elles, nous ne forgerions pas notre conscience.

Alors même si l’autre semble « s’entêter » dans une direction qui, pour nous, n’aurait certainement pas été celle-là, laissons-le expérimenter ses choix.

Et finalement, ce qui aura été bon pour l’autre est qu’il continue dans la voie qu’il s’était tracée. Voie que l’on a pu juger comme « négative », mais qui aura été un enseignement.

Conseillons avec bienveillance, suggérons, mais n’exigeons pas, n’engageons pas une volonté dirigiste sur l’autre,

Laissons l’autre libre de son expérience,

Et ayons confiance en ses capacités à comprendre ce qu’il doit comprendre.