Marcher en Pleine Conscience

Mis en avant

Développer sa sérénité en marchant…

1 – Choisissez un lieu agréable : sentier en forêt, petite route de campagne, parc au cœur de la ville. Calculez la distance idéale que vous pouvez parcourir compte tenu de votre condition physique. Allez-y doucement. Ce n’est pas une marche forcée, mais un moment méditatif. Adoptez un rythme lent et régulier. Prêtez attention à chaque pas. Soyez conscient du sol sous vos pieds.

2 – Chassez vos pensées, vos préoccupations et vos inquiétudes. Respirez profondément avec toute votre attention. Remarquez le balancement de votre corps, de vos bras, les mouvements harmonieux de vos muscles qui vous poussent en avant.

3 – Sentez la chaleur du soleil sur vos épaules, la brise dans vos cheveux. A chacun de vos pas vous êtes plus calme, en paix, concentré. Observez la flore, la faune, les rochers et autres détails de la nature. N’analysez rien, ne portez pas de jugement. Regardez, c’est tout.

4 – Admirez les oiseaux, les insectes, et autre témoins de la vie sauvage. Remarquez le soleil qui filtre à travers le feuillage des arbres, l’herbe qui ondule dans le vent, les ombres qui s’allongent sur le sol.

5 – Appréciez en toute liberté la beauté de la nature, tout ce que vous voyez, entendez et respirez autour de vous.

6 – Votre cœur se dilate pour mieux s’ouvrir au lien aimant qui vous unit à Mère nature et à toutes les créatures qui partagent cette planète avec vous.

7 – Voyez cet amour déborder de votre cœur pour se répandre partout au pays et dans le monde. Poursuivez votre marche aussi longtemps qu’il vous plaira.

 

Où se cache l’Amour ?

Mis en avant

Barbara Fredrickson, professeure de psychologie à l’université de Caroline du Nord, étudie depuis des années comment les émotions positives changent notre vie. Ses travaux récents montrent que les petits moments d’intimité avec notre partenaire, nos amis ou même de vagues connaissances sont une forme concrète d’amour.

IMG_7535

Et finalement, ces petits échanges ont autant d’importance que les grands sentiments.

 

Etre en contact avec sa vraie nature

Mis en avant

“N’oubliez pas de ménager un espace dans votre vie afin de reconnaître

la richesse de votre vraie nature,

IMG_7564

un espace pour voir la pureté de votre être et laisser ses qualités innées d’amour,

de compassion et de sagesse naturellement émerger.

Nourrissez ces moments de reconnaissance comme vous le feriez

pour une jeune pousse.

Autoriser cette pousse à grandir et à s’épanouir.”

Mingyour Rimpotché

 

Que faire face à l’égocentrisme

Mis en avant

L’égocentrisme, qui nous touche tous à différents degrés, nous empêche d’éprouver envers les autres de l’amour et de la compassion.

Or, pour être vraiment heureux, il faut avoir l’esprit pacifié, et la paix de l’esprit ne s’installe en soi que par le biais de l’amour altruiste.

IMG_7127-Wallpapers

Bien sûr, pour cultiver la compassion il ne suffit pas de croire à ses bienfaits ni de s’extasier sur la beauté de ce sentiment. Il faut faire des efforts et profiter de toutes les circonstances quotidiennes pour modifier nos pensées et notre comportement.

Extrait résumé et adapté de Les Voies spirituelles du bonheur, Presses du Châtelet, Paris, 2002; Points Sagesse, Seuil, 2004.