Et si l’on considérait la colère autrement

Mis en avant

L’univers des émotions n’est pas de tout repos.

Que nous soyons transportés par de délicieuses émotions, … comme celles procurées par l’état amoureux… :-) ou chamboulés par la tristesse, ou bien encore électrisés par la colère, il faut avoir le cœur bien accroché ! Le cœur, oui, parce que les émotions telles que la colère ou le stress par exemple, ont de répercussions immédiates sur notre métabolisme ; transpiration, rougeurs, accélération cardiaque, etc.

Nous sommes tous confrontés, à un moment ou à un autre, à des situations désagréables qui peuvent provoquer en nous des émotions négatives et plus particulièrement de la colère. Nous vivons tous cette émotion, plus ou moins régulièrement, avec une intensité variable.

IMG_7477

D’un point de vue psychologique, la colère provient d’une frustration. Mais voyons ce que le Dalaï Lama nous dit :

« J’ai appris que les perspectives de compassion, de calme et de compréhension instantanée sont essentielles à la vie quotidienne, et doivent être cultivées chaque jour.

Des problèmes surviendront toujours, alors il est essentiel de cultiver l’attitude adéquate.

Coffre aux images-11290425cbe1d7

La colère diminue notre capacité à distinguer le bien du mal. Ce pouvoir de la réduire est l’une des qualités les plus élevées. S’il est perdu, nous sommes perdus.

Il est quelquefois nécessaire de répliquer avec force, mais on peut s’exprimer sans colère. La colère n’est pas nécessaire. Elle n’a aucune valeur. »

Etre en contact avec sa vraie nature

Mis en avant

« N’oubliez pas de ménager un espace dans votre vie afin de reconnaître

la richesse de votre vraie nature,

IMG_7564

un espace pour voir la pureté de votre être et laisser ses qualités innées d’amour,

de compassion et de sagesse naturellement émerger.

Nourrissez ces moments de reconnaissance comme vous le feriez

pour une jeune pousse.

Autoriser cette pousse à grandir et à s’épanouir. »

Mingyour Rimpotché

 

Que faire face à l’égocentrisme

Mis en avant

L’égocentrisme, qui nous touche tous à différents degrés, nous empêche d’éprouver envers les autres de l’amour et de la compassion.

Or, pour être vraiment heureux, il faut avoir l’esprit pacifié, et la paix de l’esprit ne s’installe en soi que par le biais de l’amour altruiste.

IMG_7127-Wallpapers

Bien sûr, pour cultiver la compassion il ne suffit pas de croire à ses bienfaits ni de s’extasier sur la beauté de ce sentiment. Il faut faire des efforts et profiter de toutes les circonstances quotidiennes pour modifier nos pensées et notre comportement.

Extrait résumé et adapté de Les Voies spirituelles du bonheur, Presses du Châtelet, Paris, 2002; Points Sagesse, Seuil, 2004.

 

Le jardin de votre coeur

Mis en avant

Pour une semaine à venir la plus paisible possible… portez votre attention sur vos sentiments et émotions envers les situations et les personnes qui vous entourent.

Et prenez conscience de ce que vous avez déjà semé de bon, d’heureux, de constructif, dans votre jardin intérieur.
Prenez soin de votre énergie de Vie… même au travail…

 Coeur et Jardin

 

Qu’exprimez-vous habituellement au monde ?

Mis en avant

6195_637310389665412_1596237393_n

Notre communication, notre langage, nos gestes, nos comportements,

Tout ce qui s’extériorise de nous,

Prend naissance dans notre monde intérieur.

Lorsque nous prenons soin des pensées, sentiments et émotions que nous accueillons et développons en nous,

Nous avons alors toutes les chances d’entretenir une relation la plus harmonieuse possible avec le monde.

Nous pouvons nous poser cette question :

Quelles sont les principales émotions qui vivent en moi ?…

La joie ? La compassion ? La peur ? L’agitation ? Le calme ? La confiance ?

L’impatience ? La colère ? La méfiance ? La sérénité ? La frustration ?

L’enthousiasme ? La reconnaissance ?

N’oublions pas que le premier agressé par ce loup intérieur…

… est nous-même.

A nous de limiter son expression si nous voulons trouver la paix.

Éloignons-nous aussi, autant que faire se peut, des situations où certaines personnes

essaient de provoquer en nous la peur, l’avidité, la haine.

Prenons garde de maintenir en nous une dominante bienveillante.

 

Donner du sens à sa Vie

Mis en avant

Voici un extrait du livre « L’Art du Bonheur » du Dalaï-Lama et d’Howard Cutler, aux Editions Robert Laffont, que j’ai envie de partager avec vous.

C’est le Dalaï-Lama qui s’exprime à travers ce « je » :

« Parfois, quand je retrouve de vieux amis, cela me rappelle à quel point le temps passe vite. Et cela me pousse à m’interroger : avons-nous convenablement employé le temps qui nous était imparti ? C’est si important. Nous avons à notre disposition un corps et, surtout, un cerveau étonnant. Dès lors, j’estime que chaque minute est précieuse. Et même si le futur n’offre aucune garantie, notre existence quotidienne est pleine d’espoir. Nous n’avons aucune assurance d’être encore là demain. Et cependant c’est sur la base de l’espoir que nous construisons notre avenir. C’est pour cela qu’il faut employer son temps au mieux. Autrement dit, si vous le pouvez, rendez service aux autres, aux autres êtres sensibles. Sinon, abstenez-vous au moins de leur faire du mal. Je crois que c’est là toute la base de ma philosophie.

Réfléchissons donc à ce qui possède vraiment une valeur, à ce qui donne un sens à notre vie, et ordonnons nos priorités en conséquence. Le but de la vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés dans le but de compliquer les choses, de nuire aux autres. Pour que la vie ait une valeur, il faut consolider les qualités fondamentales de l’humanité : la chaleur humaine, la bonté, la compassion.

Alors notre vie revêt un sens et devient plus paisible, plus heureuse. »

IMG_2439