Avez-vous identifié votre idéal ?

Mis en avant

Certains parlent d’objectifs à définir dans la vie… d’autres décrivent tout l’intérêt à savoir ce que l’on veut, à définir aussi précisément ce que l’on ne veut pas pour réussir à concrétiser nos volontés et nos rêves… et Paulo Coelho nous renvoie à notre légende personnelle

D’une certaine manière, vous devez être un idéaliste pratique si vous pensez demeurer longtemps un véritable idéaliste. Il vous faut faire de petits pas concrets, même si votre préférence vous porte souvent à vous engager à pas de géant.

Mais il est crucial que vous vous dirigiez dans le sens de votre idéal à travers l’action. Autrement, vous courez vers un désenchantement ou une sensation d’impuissance ou encore vous croirez que seules des méthodes radicales et fort peu idéalistes pourront vous permettre d’atteindre l’état ou la situation que vous convoitez.

La vie, à tous les niveaux, est mue par cette recherche d’un idéal, qu’il soit biologique ou mental.

C’est cette poussée naturelle qui donne à la vie toute sa saveur, son orientation exaltante.

En développant vos propres aptitudes quelles qu’elles soient, en explorant et en élargissant l’expérience de votre être, cela donne un but, un sens à la vie et vous incite à la créativité ; ce geste ajoute également à la connaissance et favorise le développement de la société.

Méditer ou imaginer l’accomplissement d’un quelconque but n’est pas suffisant, il faut également ne pas avoir peur d’agir en fonction des impulsions que vos méditations et votre imagination engendrent.

Lorsque vous progressez vers votre idéal, vous ressentez fortement de l’enthousiasme dans votre vie.

IMG_2919

 

Mieux se connaître

Mis en avant

La découverte de soi présente bien des avantages… Lorsque vous connaissez mieux votre personnalité, vos capacités, vos points forts, vos axes de progrès, bref, votre potentiel, il semblerait que cela vous permette de moins stresser au travail.

C’est ce que révèlent les résultats d’une étude faite auprès de salariés, par ACTINEO, l’Observatoire de la qualité de vie au travail : 30 % des salariés estiment mal se connaître, et 50 % pensent ne pas être authentiques au travail. D’autre part, ceux qui se connaissent semblent moins stressés, plus performants, plus à même de prendre des décisions, car ils peuvent agir en cohérence avec eux-mêmes.

route-CL.A

 

De nombreuses occasions dans la vie nous donnent la possibilité de mieux appréhender notre propre fonctionnement, de découvrir qui l’on est, ce dont nous sommes capables. C’est au travers d’événements, d’expériences, de rencontres, d’actions, d’observations, de différents types d’analyse de la personnalité, que nous réactualisons sans cesse notre vision de nous-mêmes. Ne vous dites-vous pas parfois « je ne pensais pas que j’aurais pu réagir ainsi… » ou « … je suis étonné(e) d’avoir vécu cet événement de cette façon.. » ou bien encore « … j’ai découvert des ressources dont je n’avais pas encore conscience… »

Pour aller à la découverte de soi, plusieurs pistes sont à emprunter.. et c’est sans aucun doute un long chemin !

Bien sûr, étant graphologue, je pourrais vous parler (et c’est ce que je fais.. je vous en parle : ))…. de l’analyse de votre écriture, qui en dit long sur vous, sur votre caractère, votre tempérament et vos aptitudes personnelles et professionnelles. Passionnée par cette technique d’observation et d’interprétation de l’écriture, ma certitude est qu’à la lecture de votre analyse graphologique, vous conscientisez vos acquis, vos capacités, pour prendre appui sur vos ressources, et par ailleurs cela vous permet de mettre en lumière vos axes de progrès, et peut vous guider pour améliorer certains aspects.

Pour information, la graphologie est un outil d’évaluation de la personnalité reconnu depuis 2002 par l’AFNOR (Association Française de Normalisation) qui lui accorde un statut équivalent à celui d’un test de personnalité.

Mais il y a d’autres tests intéressants comme par exemple l’ennéagramme, fondé sur neuf comportements de la nature humaine. Des types de profils sont proposés pour découvrir celui qui est dominant et comprendre les influences des motivations inconscientes qui dirigent notre vie. Il existe de nombreux ouvrages sur ce sujet, et l’ « ABC de l’Ennéagramme » d’Eric Salmon aux éditions Rancher me paraît une première approche assez complète.

A part ces outils de connaissance de soi, (qui sont évidemment nombreux !) comme je le disais, vos expériences comptent beaucoup.

Autrement dit, je pense que la vie est un grand laboratoire où l’on expérimente des choses, et c’est cette mise en situation de nous-mêmes qui oriente notre compréhension. De soi, du monde, le but étant d’élargir, de faire grandir notre conscience.

Et vous, estimez-vous bien vous connaître ? Au cours de quels moments de votre vie vous êtes-vous le plus découvert ?

Avez-vous le sentiment que vous avancez sur la découverte de vous-même ?

C’est avec grand plaisir que je lirai vos commentaires…!