Etes-vous verre d’eau ou lac ?

Mis en avant

Un esprit ouvert, vaste, te facilitera la vie.

Une cuillerée de sel dans un verre d’eau rendra l’eau imbuvable,

mais une cuillerée de sel dans un lac se remarquera à peine.

Bouddha

IMG_7145-Wallpapers

L’esprit étroit ressent plus d’hostilités, parce qu’il a exercé son regard sur ce qui ne va pas, et en reçoit tout l’impact négatif.

Cet esprit peut être comparé à une petite pièce (ou ici un verre), et l’on imagine qu’un peu de désordre dans cet endroit restreint se verra tout de suite, et apportera gêne et inconfort.

Quand l’esprit devient une grande et large pièce (ici le lac), le désordre se voit à peine, et ne gêne pas.

 

Le phénomène de contagion émotionnelle

Mis en avant

« Mais comment je dois lui dire ?!… ça fait 100 fois que je lui demande de changer sa procédure, et il n’en fait qu’à sa tête ! »

« Avec elle, le courant ne passera jamais, j’ai toujours l’impression qu’elle se fout de moi quand je m’adresse à elle… »

« De toutes façons, je ne lui dit plus grand chose… il m’exaspère en critiquant en permanence tout ce que l’on fait. »

Alors je ne suis pas entrain de vous dire que j’ai une parade révolutionnaire pour transformer les têtes de blin en chamallows ou les associables en de véritables petites mères poules. Non.

Mais pas loin ;-)

cai7aa2df0

Connaissez-vous

la contagion émotionnelle ?

Vous vivez des émotions, vous les exprimez, votre interlocuteur les reçoit et les ressens… il s’y « calque » en quelque sorte, c’est-à-dire qu’il se trouve entraîné sur le même terrain émotionnel… d’où cette notion de contagion. Si je suis en colère, la personne à qui je m’adresse va évidemment ressentir cette colère, donc il est fort probable que naisse en elle cette même émotion, qui devra s’exprimer à son tour. Si je suis sur un mode « écoute », cherchant à comprendre, mon interlocuteur recevra mon état.

C’est un peu comme si vous entraîniez l’autre malgré lui sur votre propre terrain.

Ce qui est drôle dans l’affaire c’est qu’en criant sur une personne, on espère qu’elle se calme, qu’en la démotivant par des remarques on espère qu’elle retrouve de la motivation, qu’en la jugeant on espère qu’elle change, qu’en la rabaissant on espère qu’elle se secoue et peut-être même qu’elle gagne un peu plus d’assurance !

Et vous, très honnêtement, ça vous fait quoi d’être jugé, démotivé, agressé par des propos ? ça vous donne envie de changer ? Vous vous dites « wow super ! ça me fait du bien d’être incendié ! ah… je sens que j’ai maintenant une énergie très positive ! » Ceux qui opèrent quelques changements par la contrainte 1) ne vous feront pas de cadeau quand ils en auront l’occasion, 2) ces changements ne seront pas durables, 3) ils entretiendront de la frustration qu’ils ne manqueront pas de disséminer autour d’eux.

Oui, je sais… il y en a certains qui pensent avec grande conviction qu’il faut être intransigeant, sévère, sans concession, et que c’est très bien ainsi, que c’est de cette façon qu’ils obtiendront des résultats.

Pourquoi il est absolument certain qu’ils n’en obtiendront pas longtemps ?

Parce que votre intransigeance sera contagieuse… vous l’obtiendrez en retour…

Parce que dans un rapport de force, lorsque vous dominez, cela veut dire que vous avez quelqu’un de soumis en face de vous, mais les gens soumis ne le restent pas indéfiniment. Et l’autre posture à adopter pour ces personnes est la rébellion. Vous finirez donc par voir des individus soumis se transformer en rebelles.

Comment bien se servir de la contagion émotionnelle ?

Il faut s’interroger sur la façon dont nous agissons, dont nous nous exprimons, dont nous sommes perçus. Quelle est ma façon de faire ? ma façon de parler ? Est-ce que ma manière d’être peut déclencher l’adhésion, la compréhension, l’attitude d’ouverture chez mon interlocuteur ? Comment suis-je perçu ?

Bien sûr qu’il y aura toujours des personnalités qui ne changeront jamais, vous pourrez adopter toutes les méthodes du monde, rien n’y fera. Mais avant, osez modifier de petites choses, revisitez votre manière d’être, et tentez d’exprimer (sur du long terme… je sais, on veut souvent que ça aille vite… mais l’humain a besoin de temps pour changer ses habitudes) des états émotionnels constructifs, suffisamment sereins, posés, bienveillants pour contaminer l’esprit de votre interlocuteur.

Photo Le Coffre aux Images