Le stress de l’avenir

Mis en avant

Un examen, un entretien d’embauche, un rendez-vous galant… les raisons de stresser sont nombreuses. Il est tout à fait naturel de s’en faire pour l’avenir, mais attention à ce que cela ne vous gâche pas le présent.

Quand vous sentez l’appréhension vous saisir, respirez profondément et concentrez-vous sur l’instant présent : observez ce qui vous entoure, écoutez, sentez et recentrez-vous.

Savoir-être – Savoir vivre – Savoir aimer

Mis en avant

Magnifique texte qui mérite d’être lu régulièrement…

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : L’ESTIME DE SOI.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes propres convictions.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : L’AUTHENTICITÉ.

IMG_7041

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : LA MATURITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à voir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : LE RESPECT.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire. Personnes, situations, ou tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : L’AMOUR DE SOI.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur. Maintenant, je fais ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : LA SIMPLICITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert : L’HUMILITÉ.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Maintenant, je vis au Présent, là où Toute la Vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et ça s’appelle : LA PLÉNITUDE.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Et si je la mets au service de mon Cœur, elle devient une alliée très précieuse.

Tout ceci s’appelle SAVOIR ÊTRE – SAVOIR VIVRE – SAVOIR AIMER. »

CHARLIE CHAPLIN

Mettre votre esprit en éveil

Mis en avant

La méditation change nos états d’âme et nous ouvre à la capacité de ce qui doit être vécu sans donner plus d’importance à une chose ou à une autre.

La méditation crée l’enthousiasme d’être vivant.

C’est une attitude résolument active et dynamique qui engage à la fois le corps et l’esprit.

Lorsque nous méditons, notre esprit est en éveil, présent, et dans notre cerveau, de nombreuses zones s’activent.

La méditation ne propose pas d’arrêter les pensées, ni de nous couper de notre vie émotionnelle : nous reconnaissons simplement la présence des émotions, nous les observons, sans chercher à les suivre, ou les modifier.

Méditer nous entraîne au plus profond de nous-mêmes,

et le fait de vivre notre espace intérieur

apaise notre mental,

régule nos émotions,

clarifie notre pensée,

et nous permet de vivre en pleine conscience d’exister.

thumbnail (1)-bougies flottantes

Toute cette énergie perdue à ressasser le passé !

Mis en avant

Lorsque le passé pèse plus lourd que le présent

La fixation sur un ou des événements passés peut diminuer toutes nos énergies. Ces pensées, parfois obsessionnelles, peuvent obscurcir l’esprit, nous tourmenter et colorer notre perception du présent qui devient moins satisfaisant. Prendre conscience de cette emprise du passé mort sur notre vie présente est une première étape pour s’en libérer !

Se libérer des regrets qui nous habitent

Vivre sans regrets, c’est possible ! Pour lâcher prise sur les émotions qui assaillent, il importe de faire la paix avec son passé, soi et les autres. Un facteur de changement consiste à apprendre et à tirer profit des leçons de ce passé, qui peuvent contribuer à notre évolution psychologique. « A tout malheur, quelque chose est bon ! »

Reprendre le contrôle de ses pensées

Vivre au présent sans le poids des regrets commence parfois par cesser de se complaire ou de se morfondre dans ses remords. Quels que soient les regrets qui vous habitent, il faut cesser de laisser les fantômes du passé prendre le contrôle de vos pensées en mettant fin au ressassement mental et en accordant toute votre attention au présent.

Photo-libre-Rz_OISO031

« Le petit guide de l’instant présent »

de Myriam Jézéquel – Ed Esi

 

Copyright © Photo-libre.fr